La production en Champagne-Ardenne

Les surfaces en grandes cultures engagées dans un mode de production biologique représentent 6218 ha en 2014. Une forte dynamique de conversion a conduit à une augmentation de 92% des surfaces en grandes cultures bio entre 2009 et 2010. Après une phase de stagnation, il semble qu'une nouvelle vague de conversion existe depuis 2015. La Champagne-Ardenne reste cependant la 20ème région française en termes de % de la SAU en bio et conversion.

La mise en place d’une rotation variée et équilibrée est  l’un des piliers de la réussite d’un système en grandes cultures biologiques. C’est pourquoi il existe une grande diversité de COP bio sur le marché.

Les principales productions céréalières bio en Champagne-Ardenne sont le blé tendre, l’orge de printemps et l’avoine (blanche). Ces cultures entrent en rotation avec la luzerne (principale tête de rotation) et des cultures secondaires telles que le tournesol, le maïs, le pois ou encore les féveroles. De manière plus  spécifique, le lentillon de Champagne (cultivé en association avec le seigle), le sarrasin ou encore l’épeautre, sont cultivés par les agriculteurs biologiques afin de diversifier leurs productions et valoriser des espèces oubliées. Le blé tendre à lui seul représente environ le tiers des surfaces en céréales de la région. Il est essentiellement destiné à la meunerie mais selon la qualité de celui-ci il peut également être déclassé dans l'alimentation animale, ce qui engendre des différences de prix non négligeables.

 

Le stockage 

A ce jour, le stockage à la ferme est majoritairement pratiqué. Compte tenu de la taille des lots et de l’éloignement géographique des agriculteurs certifiés en agriculture biologique, le stockage à la ferme est une solution adaptée à condition d’avoir des infrastructures permettant d’assurer un stockage de qualité. Par ailleurs, depuis la récolte 2011, des coopératives proposent des solutions de stockage pour les céréales biologiques et peuvent collecter en bout de champ ou presque.

 

La commercialisation 

L’augmentation de la production de céréales et oléoprotéagineux  champardennais s’accompagne d’un développement des acteurs de commercialisation. En 2011, trois opérateurs champardennais sont apparus sur le marché des grandes cultures bio. A ceux-ci, un nouvel opérateur régional s'est lancé dans la collecte des céréales et oléo-protéagineux, il s'agit du Groupe Soufflet.

 

 

Cette offre diversifiée permet de répondre aux attentes de l’ensemble des agriculteurs biologiques anciens, nouveaux et futurs convertis.

Les agriculteurs confient la vente de leurs céréales majoritairement aux coopératives mais il existe également d’autres débouchés tels que la vente individuelle directement auprès des transformateurs, l’autoconsommation ou la vente directe. Certains agriculteurs ont également créé des partenariats directement avec des éleveurs. Ces partenariats vont souvent au-delà d'une simple vente et peuvent prendre la forme d'échanges, de trocs... Cela permet de renforcer l'autonomie des territoires et de créer des liens entre agriculteurs.

 

Les transformateurs 

Les COP bio ont pour destinations principales : la meunerie, les huileries, l’alimentation animale et dans une moindre mesure les malteries et les floconneries. La demande toujours croissante des consommateurs favorise le développement des ces filières de transformation.

En agriculture biologique, la dimension locale est très importante. C’est pourquoi, des agriculteurs, des meuniers et des boulangers bio de la région se sont réunis pour créer une association « PAIN BIO CHAMPARDENNE » qui a pour but de fédérer les différents acteurs de la filière et d’élaborer du pain bio issu de farine produite en Champagne Ardenne à base de blé champardennais.

Les objectifs de l’association sont de :

  • développer l’agriculture biologique régionale et les filières liées,
  • valoriser les céréales en filières courtes (dont restauration collective),
  • développer l’économie régionale et impliquer des acteurs régionaux de la transformation et de la distribution,
  • répondre à une demande locale en produits bio et locaux,
  • favoriser les échanges entre acteurs de la filière.

L’association permet de mutualiser des moyens pour la mise en place d’actions de développement et de communication. La FRAB Champagne-Ardenne est chargée de l’animation de l’association. Elle assure le suivi des projets, la traçabilité et le respect de la charte que nous avons mis en place.

 

Les missions de la FRAB

La FRAB travaille au développement des filières grandes cultures bio pour que toutes les productions des assolements puissent être valorisées et de préférence localement, dans le respect des producteurs, des spécificités de l’AB et des consommateurs.

Elle est un lieu d’information, de concertation et de mise en relation concernant les filières grandes cultures.  Pour cela, elle dispose d’une commission regroupant 7 producteurs (ouverte à de nouveaux membres) et une chargée de mission disponibles pour :

  • répondre aux producteurs bio, opérateurs et autres instances concernées par ces thématiques
  • mettre en relation les producteurs et animer des groupes de travail sur des thématiques spécifiques (sur une filière en particulier, sur la question de la mixité, etc.),
  • favoriser les échanges entre opérateurs des filières et avec les producteurs bio,
  • effectuer de la veille d’informations sur les marchés (évolutions des producteurs et opérateurs, de l’offre et de la demande ainsi que des prix), sur la réglementation, sur l’actualité nationale et européenne qui vous concerne et vous la diffuser, notamment via la lettre d’info grandes cultures bio (en téléchargement),
  • développer de nouvelles filières et faire en sorte que toutes les productions puissent être valorisées en respectant et promouvant les spécificités de l’AB, et de préférence à une échelle local (ex : chanvre, betterave, bière, etc.)
  • travailler en lien avec les autres filières : restauration collective, élevage (création d'une bourse d'échanges céréaliers-éleveurs) et légumes dans un objectif de cohérence des systèmes de production et de commercialisation,
  • favoriser la diffusion de connaissances et animer l’outil « parrainage et prêt de matériel »
  • faire le relais entre l’échelon régional, interrégional et national : une dynamique interrégionale se met en place avec les régions limitrophes dont le contexte agricole est proche (Ile de France, Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Centre, Haute-Normandie)

A propos des thématiques sur les filières grandes cultures, vous pouvez nous contacter aussi bien pour avoir plus de renseignements que pour nous en fournir au 03.26.64.85.11 ou par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Céline BARRERE, chargée des filières grandes cultures bio à la FRAB, se charge de vous répondre.

 

En téléchargement :

Lettres d'info grandes cultures bio Documents grandes cultures bio

La lettre d'info grandes cultures bio n°11 - décembre 2015

La lettre d'info grandes cultures bio n°10 - août 2015

La lettre d'info grandes cultures bio n°9 - janvier 2015

La lettre d'info grandes cultures bio n°8 - octobre 2014

La lettre d'info grandes cultures bio n°7 - juillet 2014


 

Bourse d'échange

 La FRAB travaille sur les échanges céréaliers-éleveurs. Un outil intéressant et déjà existant dans le réseau FNAB est la bourse aux fourrages, un tableau en ligne proposant les offres et les demandes en produits bio et en conversion : foin, paille, enrubanné, sur pied, céréales, fientes, animaux (exemple: ici, pour le GABNOR et ici, pour le SEDARB).

 
Nous avons mis en place ce type d'outil en région. Il évolue sans cesse en fonction des demandes des adhérents. Aujourd'hui vous pouvez aussi bien y trouver des fourrages, des céréales, des personnes en recherche d'exploitation... et peut-être bien d'autres choses demain si le besoin se fait sentir. Consultez notre tableau "bourse d'échange" en Champagne-Ardenne dès aujourd'hui: cliquez ici.
Cette action vise à favoriser la solidarité entre céréaliers et éleveurs, n'hésitez pas à vous en servir et à revoir l'utilisation de vos récoltes. Si elles ont peu de valeurs dans les débouchés classiques, elles peuvent intéresser les éleveurs pour du fourrage. 

 

Contact :
Céline BARRERE
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
03 26 64 85 11

Galerie Flickr

Adresse

Fédération Régionale des AgroBiologistes

de Champagne-Ardenne

Complexe agricole du Mont-Bernard

(Bât. France Luzerne)
51 000 CHALONS-EN-CHAMPAGNE
Tél : 03 26 64 96 81 – Fax : 03 26 64 96 80
  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

marker



A propos

La Fédération Régionale des AgroBiologistes de Champagne-Ardenne est une association de loi 1901. Elle a été créée en 1997 avec un objectif clair : rassembler les moyens pour développer la production biologique alors peu présente sur le territoire régional.

Elle a un rôle d'accompagnement et d'information des producteurs bio, de sensibilisation des producteurs non bio, de défense de l'agriculture biologique et de coordination des projets menés dans la région en matière de production bio.