Viticulture

  • Initiation à la viticulture biodynamique 2017

    "Initiation à la viticulture biodynamique"
     
    La formation aura lieu les 26 et 27 janvier au complexe agricole du Mont Bernard à Châlons-en-Champagne puis le 30 mai chez un viticulteur en biodynamie.
     
     
    L'inscription est gratuite (hors frais de repas) pour les cotisants à VIVEA.
     
    Merci de vous inscrire avant le 16 janvier 2017 :
     
    - en renvoyant le coupon de la brochure de formation.
    - par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.en laissant vos coordonnées et les noms des personnes à inscrire.
     
    Contact :
    Bastien GUICHETEAU

    Chargé de mission formations

    T : 03 26 64 97 09 | F : 03 26 64 96 80 | @ Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     
     
  • La viticulture bio en Champagne-Ardenne

    L’Association des Champagnes Biologiques - ACB

    Création de l’association

    Créée en 1998 par les vignerons précurseurs de la viticulture biologique en Champagne, l'Association Interprofessionnelle des Vins de l'Agriculture Biologique de Champagne(AIVABC) a pour territoire d'action la zone d'AOC Champagne. Ses objectifs sont de réunir les différentes familles de l'interprofession viti-vinicole intéressées par la recherche, l'expérimentation, la production, la commercialisation, la promotion et la reconnaissance des vins biologiques de Champagne et d'apporter son concours aux organismes nationaux et régionaux concernés par la filière des vins biologiques de Champagne.

    Dans les années 70, les pionniers, Jacques Beaufort (Ambonnay), Jean Bliard (Hautvillers), Serge Faust (Vandières), Roger Fransoret (Mancy), Georges Laval (Cumières), Yves Ruffin (Avenay Val d'Or) et Pierre Thomas (Oger), s'étaient regroupés au sein de L'Entente Agrobiologique Champenoise qui était active et organisait notamment des dégustations de vins clairs et champagnes tous les ans, animées par Georges Hardy. L'AIVABC a été créée après, réunissant uniquement les acteurs viticoles alors que l'Entente concernait toutes les productions biologiques de la région.

    Tous les membres de l’association, pionniers ou plus récemment convertis à l’agriculture biologique, ont des points communs : leurs histoires autour de leur conversion à la viticulture biologique se ressemblent, les convictions qui les habitent parlent d’une même voix, les positions qu’ils prennent les engagent. S’il y avait une phrase pour définir la cause des vignerons « bio » de la Champagne, ce serait : «  se respecter soi et respecter les autres ».

    En 2014, l’AIVABC devient l’Association des Champagnes Biologiques et compte une quarantaine d’adhérents.

    Les objectifs et actions de l’ACB

    Dans un esprit de dialogue et d'ouverture, l’association :

    • accueille et accompagne un nombre croissant de professionnels du champagne convaincus par la bio ;
    • veille au respect des parcelles certifiées bio, des accords passés avec l'interprofession, des règles de bon-voisinage, du Code Rural, etc.
    • propose des techniques et pratiques respectueuses de l'environnement et de la tradition champenoise ;
    • accompagne les vignerons intéressés par la viticulture biologique en leur proposant des formations, en collaboration avec la FRAB Champagne-Ardenne
    • aux thématiques variées : initiation et perfectionnement à la viticulture biodynamique, les huiles essentielles pour soigner les plantes, les plantes pour soigner les plantes, le diagnostic des sols par les plantes bio indicatrices, etc.
    • lutte contre l'usurpation et le non-respect du cahier des charges AB ;
    • promeut les vins et champagnes issus de raisins certifiés et en conversion bio, grâce notamment à l'organisation de dégustations « Bulles Bio » et à la mise en place d'outils de communication.

    Bulles Bio en Champagne, un moment fort pour l’association

    Principal événement de l’association, « Bulles Bio » a été mis en place pour aider les vignerons bio à se faire connaitre et développer leur réseau. L’événement réunit les vignerons et les professionnels (importateurs, exportateurs, cavistes, restaurateurs, sommeliers, œnologues, journalistes spécialisés,…).

    Depuis sa première édition, en 2009, l’événement prend de l’ampleur avec chaque année de plus en plus de vignerons exposants et de participants. En 2016, 34 vignerons et domaines ont fait découvrir leurs vins à plus de 350 professionnels.

     

    La certification bio 

    Etre certifié en viticulture biologique implique de respecter la réglementation européenne sur la production biologique. Celle-ci interdit notamment l'usage des pesticides de synthèse et d’engrais chimiques. La recherche d’un équilibre dans l’agro-système, les techniques de prévention des maladies et ravageurs et de maîtrise des adventices figurent parmi les points clés de cette réglementation. La certification assure au consommateur que les règles ont été suivies.

    En Champagne, pour pouvoir prétendre commercialiser un vin bio, le vigneron doit pratiquer la viticulture biologique depuis 6 ans minimum, (4 ans pour obtenir des raisins bio incluant la phase de conversion et 2 années de vinification).

    Les contrôles sont réalisés par un organisme indépendant, au moins une fois par an et de manière inopinée autant de fois que nécessaire. Des analyses de feuilles, de raisins ou de vin sont effectuées pour s’assurer de l’absence de résidus de pesticides.

    La vinification bio

    Le règlement européen de vinification biologique n°203/2012 est entré en vigueur depuis le 1er août 2012 et se décline en quatre axes :

    • Ingrédients bio

    Tous les ingrédients entrant dans la composition du vin doivent être certifiés : les raisins, bien sûr, mais aussi le sucre et les moûts concentrés.

    • Additifs et auxiliaires

    La liste des additifs et auxiliaires est une liste positive : seules sont autorisées les substances qui y sont inscrites. Cette liste est annexée au règlement n°203/2012. Par exemple, sont autorisés la perlite, la cellulose, les levures, l’acide citrique, le charbon, etc. Ils doivent provenir de matières premières biologiques si elles sont disponibles.

    • Dioxyde de soufre

    La teneur en dioxyde de souffre est fonction du type de vin mais aussi de sa teneur en sucre. En Champagne, la limite est par conséquent de 155 mg/L. A noter que des dérogations peuvent être accordées en cas de conditions climatiques exceptionnelles.

    • Pratiques œnologiques

    La liste des pratiques œnologiques est une liste négative : elle mentionne les pratiques interdites en vinification bio, à savoir la concentration partielle par le froid, l’élimination du SO2 par des procédés physiques, la stabilisation tartrique par électrodialyse ou échangeurs de cations et la désalcoolisation partielle.

    Deux pratiques font l’objet de restrictions : le traitement thermique ne doit pas dépasser 70°C et la taille de pores pour la centrifugation et la filtration doit être supérieure à 0,2 µm.

    La viticulture bio en Champagne, quelques indications chiffrées 

     

    Chiffres Agence bio 2015

    486 ha dont 129 ha en conversion - 1,5% de la surface de vigne en bio - 113 domaines

    Evolution 2014/2015

    SAU : +11% / 7 domaines supplémentaires

    La viticulture biologique champenoise est en évolution ces dernières années, le nombre des domaines est en constante augmentation. Elle concerne aujourd’hui 1,5% de la surface champardennaise de l’AOC.


    Près d’un vigneron bio sur deux pratique la vente directe (45%), ceci est dû au fait que les vignerons bio sont majoritairement des récoltants-manipulants.
    Une vingtaine de domaines commercialisent du champagne élaboré à partir de raisins issus de l’agriculture biologique.
    Les autres ne commercialisent pas encore de champagne bio en raison des délais de conversion, de vinification et de champagnisation, viticulture bio soit au minimum 6 ans.

     

     

     

Galerie Flickr

Adresse

Fédération Régionale des AgroBiologistes

de Champagne-Ardenne

Complexe agricole du Mont-Bernard

(Bât. France Luzerne)
51 000 CHALONS-EN-CHAMPAGNE
Tél : 03 26 64 96 81 – Fax : 03 26 64 96 80
  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

marker



A propos

La Fédération Régionale des AgroBiologistes de Champagne-Ardenne est une association de loi 1901. Elle a été créée en 1997 avec un objectif clair : rassembler les moyens pour développer la production biologique alors peu présente sur le territoire régional.

Elle a un rôle d'accompagnement et d'information des producteurs bio, de sensibilisation des producteurs non bio, de défense de l'agriculture biologique et de coordination des projets menés dans la région en matière de production bio.